Partnerschaftsverein Maxdorf - Longvic Home Aktuell Unser Verein Longvic Florennes Archiv
Historique de Fußgönheim  L´histoire de ce village remonte au temps des celtes et des romains. De l´an 900 à 1100 ce village faisait  parti de la  maison royale. Vendu et divisé entre plusieurs familles au cours des années, ce n´est que vers  1792 et à l´arrivée de  Napoléon que Fußgönheim fût rattaché à un département français le Mont  Tonnerre (Donnersberg), ainsi qu´au canton  de Mutterstadt et Ruchheim. En février 1818 à la fin de  l´occupation française, le  village est devenu autonome avec pour la première fois un maire élu par le  peuple, Andreas  Koob et la création d´un conseil municipal. Le château des Hallberg qui se situe au  milieu du  village appartient depuis 1972 au diocèse. De 1933 à 1940 l´entreprise de la BASF  construit à  la sortie du village un lotissement de maisons pour ses employés. En 1969 cette  partie fût rattachée à  Maxdorf. La culture des produits maraichers, comme la pomme de  terre a participé à faire la renommée de ce  village. Ce dernier est doté d´un musée  regroupant deux éléments incontournables de la région.  On y expose d´anciennes machines  agricoles et c´est aussi le 1er musée qui a  consacré une  exposition permanente au  tubercule.  Historique de Birkenheide Ce village fût au cours de l´histoire un complexe de lotissements appartenant à plusieurs villages  avoisinants le nom de  ce quartier portait le doux nom des « 100 matins »  après plusieurs démarches au tribunal ce terrain pût être vendu  par  Lambsheim et plusieurs familles y élurent domiciles …  Dans les années  1950, Albertine Scherer première femme maire de Birkenheide à la forte   personnalité a contribué à transformer et moderniser le village. Création  d´une école,  de jardins d´enfants, place de jeux et une caserne de pompier  sont à son actif. Les  forêts d´acacias aux alentours rendent attractive la ballade  du dimanche après-midi et  une petite visite au parc animalier veut le déplacement pour les petits comme pour les  grands.